Pierre ROSIN

contact
poésie

retour vers virtualothèque

Salah Al Hamdani - Bagdad à ciel ouvert
Guillaume Apollinaire - L'ancolie
Louis Aragon - Est-ce ainsi que les hommes vivent
Ingrid Auriol - Insomnie
Badr Chakir As-Sayyab - La prostituée aveugle
Tahar Ben Jelloun - Eloge de l'autre
Marilyne Bertoncini - la fourmi
Georges Bonnet - Un seul moment
André Breton - Déplacer à gauche
Astrid Cabral - Secret
Odile Caradec - Masses tourbillonnantes

Aimé Césaire - Ceux qui n'ont inventé ni la poudre ni la boussole
Patricia Cottron Daubigné - arabesque
René Depestre - le poète
Pier Francesco De Iulio
Chiara De Luca - à mon père
Nicole Drano-Stamberg - Ciel ! ciel ! des poèmes hirondelles !
Goethe - Erlkönig (le roi des aulnes)
Cécile Guivarch - vous êtes mes aïeux
Nazim Hikmet - La plus drôle des créatures
Victor Hugo - Vieille chanson du jeune temps
Véronique Joyaux - Les âmes petites
Cédric Le Penven - Adolescence Florentine
Perrine Le Querrec - la Patagonie

 

 

Rencontre d'un texte et d'une image

Primo Levi - Si c'est un homme
Jean Claude Martin
- Carnet de têtes d'épingle
Monica Mansour - nomade de moi
Jean-François Mathé - Corde raide fil de l'eau
Alda Merini - Accarezzami
Pablo Neruda - Poème d'amour
Gérard de Nerval - Chimères
César Pavese - La mort viendra, elle aura tes yeux
Halina Poswiatowska - Vivre
Jacques Prévert - Fleurs et couronnes
Pierre Rosin - Bruna
Rutebeuf - Que sont mes amis devenus
Rimbaud - Ophélie
Jaroslav Seifert - Le cri des fantômes
Christine Sergent - Femme au tablier - sphères profanes
Marcos Silber - 1911
Annelyse Simao - Une veste sur la branche
Wislawa Szymborska - Jamais deux fois
Jean-Claude Tardif - l'ocre et le brun
Marlène Tissot - lame de fond
Jean-Claude Touzeil - Sacrés
Verlaine - Gaspard Hauser chante
Villon - L'épitaphe